06/06/2017 – Point sur les travaux de l’église St André de Montgiscard

C’est avec un retard dû à des « problèmes informatiques » malencontreusement survenus simultanément (pas de chance….) chez les personnes en charge de la publication de cet article que nous mettons en ligne ce jour cet article écrit le 12 mai uniquement aujourd’hui.
Nous sommes désolés de ce retard.

Par Dominique V.

Vendredi 12 mai 2017

Depuis le 3 mai, la couverture des noues a bien avancé.

12-05-2017-Travaux église St André Montgiscard 0012-05-2017-Travaux église St André Montgiscard 0

A part quelques détails, elle est pratiquement terminée, le cuivre recouvre la majeure partie de la surface,

12-05-2017-Travaux église St André Montgiscard 1

La couverture de tuiles a été complétée, les tuiles de noue ont été taillées.

12-05-2017-Travaux église St André Montgiscard 2

Il reste cependant quelques détails à terminer, notamment les closoirs sous les tuiles de noues ainsi que la bâtisse du faîtage.

12-05-2017-Travaux église St André Montgiscard 3

Le long du clocher mur et de ses contreforts, un solin a été réalisé.

12-05-2017-Travaux église St André Montgiscard 4

Bien sûr tout cela paraît bien neuf et brillant, mais très vite, le cuivre va s’oxyder et prendre la couleur brune des anciennes gouttières. Les tuiles se patineront très rapidement .

Dans les combles, au dessus des voûtes, les charpentiers ont complété le cheminement sur voûtes afin de pouvoir aller facilement dans les combles nord (côté parking).

12-05-2017-Travaux église St André Montgiscard 5

Ils ont aussi réalisé l’escalier qui permet les visites indispensables à l’entretien de la couverture et de la charpente.

12-05-2017-Travaux église St André Montgiscard 6

Aujourd’hui, couvreurs et zingueurs travaillent à la toiture du chœur.

12-05-2017-Travaux église St André Montgiscard 7

A l’intérieur de l’église, l’échafaudage a été enlevé : les réparations de voûtes sont achevées.

12-05-2017-Travaux église St André Montgiscard 8


En prévision de la future ouverture de l’église, nous avons constaté qu’il y a des mesures à prendre d’urgence si on veut conserver dans les meilleures conditions les œuvres d’art (classées ou inscrites) de l’église .

Notamment, il faut traiter les retables et les reliquaires qui sont attaqués par les insectes, et en renforcer les structures ( «mesures conservatoires» et non «restauration»).

C’est un travail délicat qui ne peut être exécuté que par des spécialistes. Nous avons alerté la mairie que nous avons mis en contact avec Mme Sophie Duprat qui avait fait l’étude des tableaux de Marguerite de Michel, et qui nous aide gracieusement. Une rencontre est prévue prochainement avec la DRAC (direction  régionale des affaires culturelle ).

Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant.